FORAVIE Présentation

Selon l’INSEE, plus d’un tiers des Français aura plus de 60 ans en 2060. Cette évolution démographique suppose une adaptation progressive de nos sociétés et de notre cadre de vie, tandis qu’elle s’accompagne d’une mutation des formes du vieillir et des modalités de construction d’un problème public de la vieillesse. Le récent texte de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement traduit déjà un certain nombre d’inflexions dans la manière de qualifier et de différencier les publics vieillissants (seniors, fragiles, dépendants) et confirme le positionnement de l’habitat comme espace privilégié de l’intervention publique.

Face à ces défis, le projet FORAVIE (FORum collaboratif pour l’Autonomie et le maintien des activités sociales dans les espaces de la VIE quotidienne) questionne les modalités d’accompagnement du vieillissement en milieu urbain, à la croisée de plusieurs champs d’intervention : ceux de l’action sociale, du soin, de l’habitat et de l’urbanisme. Il s’appuie sur une méthodologie que nous avons appelée « Méthodologie de l’Objet Flou » (MOF).

Il se focalise sur l’émergence de dispositifs innovants : nouvelles formes d’habitat, environnements capacitants, systèmes ambiants et objets connectés, nouvelles formes de services, qui supposent tout à la fois des reconfigurations d’acteurs, des mutations organisationnelles majeures et l’émergence de nouvelles interfaces, comme dans le cadre de la silver économie. L’originalité du projet est de reposer sur la constitution d’une communauté hybride directement concernée par ces défis et associant chercheurs de différentes disciplines (sociologie, urbanisme, sciences de l’ingénieur, gériatrie, santé publique, droit …), acteurs de terrains (acteurs médico-sociaux, bailleurs sociaux, services des collectivités, associations…) et personnes âgées volontaires. L’implication des personnes vieillissantes repose notamment sur la constitution d’un groupe de « seniors – enquêteurs », le groupe ÂGIR, prêts à s’investir sur la durée et à se former aux méthodologies de recherche, afin de conduire une analyse réflexive sur l’expérience et les aspirations de leur contemporains, leurs modalités de réponse à un monde changeant.

FORAVIE vise ainsi au partage et à la co-construction des connaissances. FORAVIE doit permettre la mise à l’épreuve d’une méthodologie de recherche action alliant procédure d’enquête et participation amont à la conception de dispositifs sociotechniques. Cette « Méthodologie de l’Objet Flou » (MOF) repose sur la définition polyphonique et pluraliste d’un problème à résoudre et trace les contours d’un dispositif sociotechnique « flou », objet frontière permettant la confrontation des mondes vécus et l’ébauche d’une réponse partagée. Si les potentialités « magiques » de l’objet technique ou architectural permettent l’expression des attentes, le processus de confrontation collective n’en permet pas moins de dégager des spécifications mobilisables par les concepteurs. Le projet FORAVIE est soutenu par le Labex SMS et la MSHS-T de Toulouse


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.